Investir 1 million d'euros dans l'immobilier

Placer intelligemment son argent ne va pas de soi, surtout lorsqu'on explore comment maximiser le rendement de son investissement dans l’immobilier.

Combien investir dans l'immobilier ? Si vous disposez d'un capital de 1 million d'euros pour votre investissement immobilier, la diversification devient cruciale pour réduire le risque et optimiser la performance financière de votre épargne. Cet investisseur avisé se tournera vers une variété d'actions dans l'immobilier, telles que des investissements locatifs, le dispositif LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) pour une gestion fiscalement avantageuse, le démembrement de propriété pour un intérêt à long terme, et les SCPI pour une action sur le marché sans les contraintes de gestion directe. 

Par Faustine T.

5 min de lecture

03 avril 2024

Investir 1 million d'euros dans l'investissement locatif en LMNP

Le LMNP est une stratégie d'investissement qui attire de nombreux foyers cherchant à générer des revenus complémentaires avec une fiscalité allégée. Ce dispositif permet d'amortir comptablement l'investissement, réduisant ainsi l'impôt sur le revenu généré par cette activité. Avec 1 million d'euros, vous avez la latitude de choisir parmi divers types de biens, comme des résidences étudiantes ou des EHPAD, offrant ainsi une rentabilité potentiellement élevée avec une gestion du risque maîtrisée grâce à des contrats de bail commercial. 

Savez-vous
combien vaut votre bien ?

Notre estimation est fiable, instantanée et gratuite !

Investir via le LMNP en résidence gérée peut être la solution pour placer votre argent dans l'immobilier tout en évitant certaines contraintes fiscales et de gestion et en percevant des loyers réguliers. Cet investissement s'inscrit sur le long terme et garantit des revenus locatifs peu fiscalisés. La fiscalité allégée s'explique par le régime des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) auquel est soumis le LMNP, permettant d'inscrire des amortissements comptables diminuant autant le montant du revenu imposable.   

Avec un budget de 1 million d'euros, libre à vous de choisir des biens différents, comme des résidences étudiantes, seniors, touristiques, des résidences de services ou encore des EHPAD, diversifiant ainsi vos fonds et minimisant le risque grâce à la diversification. Si vous êtes propriétaire d'un appartement dans une résidence, vous êtes déchargé de la gestion qui est confiée à une société professionnelle. Vous pouvez également bénéficier d'une garantie de loyer via un bail commercial avec l'exploitant.  

Savez-vous
combien vaut votre bien ?

Notre estimation est fiable, instantanée et gratuite !


Investir 1 million d'euros dans des parts de SCPI

Avec un tel budget, investir dans des SCPI devient une option attractive, permettant d'acquérir un volume élevé de parts et de bénéficier d'un rendement locatif distribué sous forme de dividendes. Cet investissement s'inscrit parfaitement dans une stratégie de diversification, minimisant le risque financier tout en s'alignant sur les intérêts à long terme de l'investisseur. Les SCPI offrent une exposition au marché immobilier sans les contraintes liées à la gestion directe des biens. 

Le rendement locatif obtenu est versé sur votre compte chaque mois ou tous les trois mois sous la forme d'un loyer. Les dividendes perçus sont proportionnels à l'apport que vous avez mis dans le capital de la société civile de placement immobilier. Le taux de rentabilité est de 5 % environ, avec la possibilité de ne pas placer tout votre million dans ce type d'actifs mais seulement une partie en diversification de placements.

J.B., Kadran


Investir 1 million d'euros dans l'immobilier : exemple concret

Imaginons Mme X, qui souhaite préparer sa retraite et anticiper la transmission de son patrimoine. Avec 1 million d'euros, elle opte pour une stratégie mixte, incluant un fonds d'épargne de précaution, des investissements en SCPI pour la rentabilité et des placements en crowdfunding immobilier pour une performance élevée sur le moyen terme. Cette approche lui permet d'anticiper efficacement ses besoins futurs tout en optimisant sa fiscalité grâce à des contrats d'assurance-vie et en profitant de l'abattement sur les droits de succession.

Mme X gère ainsi son risque tout en cherchant à maximiser la rentabilité de ses investissements dans une perspective de long terme, en se positionnant judicieusement sur le marché et en considérant les fluctuations de la bourse. 

  1. Tout d'abord, Mme X conservera une petite épargne de précaution, indispensable en cas de difficulté de vie à court terme, pour un montant moyen de 15 000 euros (équivalent à environ 4 mois de revenus). Il lui reste donc 985 000 euros pour réaliser ses placements. L'assurance-vie est une bonne solution mais reste insuffisante. Elle peut en utiliser une petite partie afin de laisser travailler cette somme et en profiter sur le long terme en vue d'un nouvel achat immobilier, le tout en désignant les bénéficiaires souhaités. Si Mme X désigne ses enfants comme bénéficiaires, ils pourront profiter d'un abattement de 152 500 euros chacun.  

  2. En outre, afin de profiter de revenus complémentaires en prévision de sa retraite, Mme X peut faire l'achat de parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ou bien acquérir un bien immobilier afin de le mettre en location longue durée. Si l'on prévoit 50 000 euros à placer en crowdfunding en recherchant une forte rentabilité sur le moyen terme, Mme X percevra une rentabilité brute moyenne de 6 % chaque année.  

  3. Enfin, Mme X n'est pas obligée d'investir la totalité de ses fonds tout de suite. Elle peut attendre quelques années en conservant une partie de côté en prévision d'un investissement avant sa retraite. L'objectif ici est d'obtenir une stabilité et une sécurité assurées.  

Combien investir dans l'immobilier : nos autres guides

Savez-vous
combien vaut votre bien ?

Notre estimation est fiable, instantanée et gratuite !