Comment investir 40 000 euros dans l'immobilier ?

Vous êtes parvenu à réunir un joli capital de 40 000 euros et vous vous demandez ce que vous pouvez faire de cette somme ?

En pratique, le choix est plutôt large en termes d'investissements, à court ou à plus long terme, en prenant des risques financiers (avec des actions en bourse ou autres produits à risques) ou en jouant la sécurité. Vous pouvez acheter un logement pour le mettre en location (investissement locatif), acheter un local commercial, rénover un bien pour le revendre ou bien investir dans l'immobilier en pierre papier (SCPI, SIIC, OPCI). 

Par Faustine T.

6 min de lecture

03 avril 2024

Investir 40 000 euros dans l'immobilier locatif

Investir dans l'immobilier locatif consiste à faire l'achat d'un bien immobilier en vue de sa mise en location. Aujourd'hui, investir dans la pierre continue d'être très attractif et d'offrir une rentabilité intéressante, pouvant excéder les 5 %. Combien investir dans l'immobilier ? Avec une épargne de 40 000 euros, vous pouvez tout à fait avoir recours à ce type de placement et vous avez le choix entre de nombreux biens immobiliers.  

Achetez plus vite, au meilleur prix

Des opportunités triées sur le volet et une expertise locale éprouvée : nous assurons le succès de votre projet immobilier.

En outre, rien ne vous empêche de conserver une épargne de secours et de solliciter un prêt bancaire en partant de la somme que vous souhaitez investir. Sachez dans tous les cas que les banques demandent généralement une épargne de base égale à 10 % du montant total de l'achat. 

Une défiscalisation intéressante grâce à la loi Pinel

En pratique, si vous désirez profiter de revenus locatifs complémentaires et stables, l'investissement locatif est une option intéressante sur le long terme. Ce complément de revenu peut également être mis de côté en préparation de votre retraite ou pour transmettre un joli capital à vos enfants. 

En outre, si vous achetez un bien neuf ou ancien vous pouvez profiter de dispositifs offrant l'avantage de défiscaliser votre impôt. Cela vous permet de déduire les charges et les frais divers supportés sur le montant de vos revenus locatifs. Avec la loi Pinel, vous pouvez déduire jusqu'à 17,5 % pour un engagement de mise en location de 12 ans.  

La loi Malraux pour réduire votre impôt

De son côté, le dispositif de la loi Malraux permet aux investisseurs de réduire leur impôt s'ils achètent un bien nécessitant une rénovation à caractère esthétique ou historique. La réduction d'impôt est de 30 % si l'immeuble loué se situe dans une ville concernée par un plan de sauvegarde et de mise en valeur et de 22 % en présence d'un plan de valorisation de l'architecture et du patrimoine. 

Achetez plus vite, au meilleur prix

Des opportunités triées sur le volet et une expertise locale éprouvée : nous assurons le succès de votre projet immobilier.


Investir 40 000 euros dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) 

La SCPI est une des solutions offertes à ceux qui souhaitent investir dans la pierre papier. Cela consiste à faire l'achat de parts du capital d'une société qui se charge d'acquérir des biens immobiliers pour les mettre en location. La société perçoit les revenus locatifs et les distribue ensuite aux investisseurs. En moyenne comptez 500 euros pour une part de capital de SCPI, avec des variations plus ou moins importantes en fonction de la société choisie. L'avantage est que vous n'avez pas à vous occuper de la gestion du bien immobilier, que ce soit au niveau de l'achat comme de la perception des loyers. Les rendements sont également intéressants, de l'ordre de 6 % en moyenne. 

En outre, investir dans une SCPI est possible en faisant un emprunt bancaire, ce qui vous permet alors de profiter de l'effet de levier, très intéressant en pratique. Toutefois il est important d'avoir conscience que la rentabilité n'est pas garantie puisque vous percevez un rendement sur les bénéfices de la SCPI. Ainsi, si la société ne réalise aucun bénéfice, vous ne percevrez pas de revenus.

J.B., Kadran


Investir 40 000 euros dans le crowdfunding immobilier 

Depuis plusieurs années le crowdfunding immobilier est très en vogue chez les investisseurs. Il faut dire que ce placement offre des perspectives de rendement particulièrement intéressantes, pouvant parfois dépasser les 10 %. En pratique, cela consiste à investir dans des projets immobiliers lancés par des promoteurs, via certaines plateformes. Libre à vous de choisir la somme que vous souhaitez investir, parfois à partir de 20 euros seulement pour des durées variables, allant jusqu'à 3 ans en moyenne. En contrepartie de votre placement vous recevez des bons ou des obligations. 

En règle générale vous recevez un remboursement du capital et des intérêts une fois l'échéance du prêt arrivée. Les projets immobiliers sont les plus nombreux et également ceux qui attirent le plus d'investisseurs. Il s'agit notamment de logements à usage résidentiel ou bien de bureaux et des commerces.  

Si la prise de risque n'est pas un frein vous pouvez investir dans un projet immobilier proposé par des marchands de biens. Ces derniers sont moins nombreux mais potentiellement plus rentables. Ce type de projet consiste à racheter des biens immobiliers à haut potentiel, à les rénover puis à les revendre pour réaliser des plus-values.

Investir 40 000 euros dans l'immobilier : les erreurs principales à éviter 

Si vous comptez investir 40 000 euros dans l'immobilier il est important d'éviter au maximum de commettre deux erreurs, pouvant s’avérer irrémédiables. 

Erreur 1 : Ne rien investir et conserver toute votre épargne sur un livret bancaire

Nombreux sont les épargnants à conserver des sommes conséquentes sur un livret bancaire qui ne leur rapporte quasiment rien. En réalité, cela vous fait perdre de l'argent puisque l'inflation est plus élevée que les taux de votre livret. Ne prendre aucun risque est une erreur en soi. Dans son penchant inverse, la prise extrême de risque est également une erreur et peut avoir de lourdes conséquences pour les investisseurs peu ou pas renseignés. 

Erreur 2 : Tout investir dans des sociétés foncières cotées

Lorsqu'il s'agit d'investir 40 000 euros dans l’immobilier, une erreur que l'on retrouve chez certains investisseurs est de miser l'entièreté de leur apport sur un fonds très risqué. Or, les SIIC (ou sociétés foncières d'investissement cotées) présentent des risques élevés qui peuvent mettre en danger votre capital.  

En pratique, il est préférable de diversifier votre portefeuille en investissant une partie sur ce fond, très intéressant puisque pouvant vous rapporter des plus-values très élevées. Il en va de même si vous souhaitez investir tout votre argent sur des SCPI. Sachez que vous pouvez en détenir une partie en passant par une assurance-vie. Cela est une solution à envisager, en complément d'un investissement sur des SCPI en direct. La différence est notable : une SCPI en direct subit une imposition fiscale ainsi que des prélèvements sociaux. Cela, sans prendre en compte les frais d'entrée qu'il faudra amortir. Via une assurance-vie, vous ne subissez aucune imposition fiscale tant que vous ne faites pas de retrait. 

Combien investir dans l'immobilier : nos autres guides

Achetez plus vite, au meilleur prix

Des opportunités triées sur le volet et une expertise locale éprouvée : nous assurons le succès de votre projet immobilier.