Résidence secondaire : quels sont les pièges à éviter lors de l'achat ?

En plein choix de votre résidence secondaire, vous avez certainement des rêves plein la tête… Mais attention à ne pas faire abstraction de la réalité du marché immobilier pour autant ! Les pièges à éviter lors de l’achat d’une résidence secondaire sont nombreux. Vous devez d’abord bien évaluer les taxes (celles de votre crédit également) et autres impôts dont vous devrez vous acquitter. Mais aussi les frais annexes comme les assurances, les réparations diverses ou les coûts d’entretien du logement. Ensuite, ne négligez pas les exigences des acheteurs sur le marché.

Assurez-vous de choisir une résidence secondaire accessible, au sein d’une ville attractive, qu’il sera facile de revendre en cas de difficultés. Si vous choisissez de valoriser votre résidence secondaire, pensez à l'ensemble des coûts de gestion et d’imposition cachés. Enfin, choisissez un lieu, une région, une ville dont vous ne vous lasserez pas : choisir une résidence secondaire n’est pas comme opter pour un lieu de vacances. C’est le secteur où vous passerez certainement l’ensemble de vos prochaines vacances…   

Par Marion J.

6 min de lecture

24 janvier 2024

Bien évaluer les coûts liés d’une résidence secondaire

La fiscalité d’une résidence secondaire : évitez les pièges   

Achetez plus vite, au meilleur prix

Des opportunités triées sur le volet et une expertise locale éprouvée : nous assurons le succès de votre projet immobilier.

Le projet d'acheter une résidence secondaire engendre de nombreux coûts, autre que le prix d’achat. Il faut penser aux taxes qui y seront appliquées chaque année, notamment la taxe foncière et la taxe d'habitation dont les résidences secondaires ne sont pas exonérées. Mais aussi l’impact qu’aura cet achat sur vos impôts personnels. Est-ce que vous serez alors éligible à l’Impôt sur la fortune immobilière ? Calculez bien ce que cette acquisition va impliquer pour vous et votre budget !   

Achetez plus vite, au meilleur prix

Des opportunités triées sur le volet et une expertise locale éprouvée : nous assurons le succès de votre projet immobilier.

Les assurances pour une résidence secondaire   

Pour une résidence secondaire, les assurances sont vivement recommandées. Les organismes en prévoient des sur-mesure, notamment car elles permettent de protéger les propriétaires de divers risques. Ceci est d’autant plus important que la propriété est souvent inoccupée pendant de longues périodes. De ce fait, une assurance multirisque habitation peut vous prémunir contre les cambriolages notamment mais aussi tout incendie ou inondation qui pourrait arriver en votre absence.   

Si vous louez votre résidence secondaire, alors il faudra aussi vous protéger contre tout accident qui pourrait arriver à une tierce personne sur votre propriété. Pour cela, il existe des assurances pour la location saisonnière. Vous pouvez aussi activer votre assurance responsabilité civile qui couvre ce genre de risque.   

Pensez à l’ensemble de ces dépenses lorsque vous choisissez d’acheter votre résidence secondaire, elles entrent dans vos dépenses annuelles.

Les coûts d’entretien et de réparations   

Contrairement à un résidence principale, une maison qui n’est pas habitée constamment accumule facilement de la poussière et des toiles d’araignées. Il faudra la nettoyer avant et après chaque séjour. De même, un entretien régulier du jardin est nécessaire même si vous n’êtes présent que quelques jours par mois. Enfin, si vous possédez une piscine, un nettoyage régulier est indispensable pour assurer la qualité de l’eau. De plus, il faudra parfois effectuer des rénovations. 

Côté réparations, elles peuvent être nombreuses au sein d’une résidence secondaire. Fuites, problèmes électriques, fenêtres cassées, éclairage… L’ensemble doit être pris en compte.   

J.B., Kadran

Certains frais d’une résidence secondaire facilement oubliés   

Enfin quelques frais peuvent être facilement oublié et pourtant ils sont essentiels à prendre en compte :   

  • Les frais d’électricité, d’eau, de connexion internet… Ils sont indispensables à vos séjours !   

  • Les frais de copropriété : si votre résidence en fait partie, il faudra payer l’entretien des parties communes.   

  • Les frais de déplacement. Chaque fois que vous souhaitez vous rendre à votre résidence, vous devez effectuer des déplacements en transports. Pensez aux coûts engagés !  

Prendre son temps pour choisir le lieu dont vous ne vous lasserez pas   

La localisation de votre résidence secondaire n’est pas chose à prendre à la légère ! Vous ne pourrez pas changer de destination chaque année lorsque. Il faut donc choisir un lieu dont vous ne vous lasserez pas. Par exemple, vous pouvez opter pour une ville proche de votre famille, ce qui vous permettra de leur rendre visite plus souvent. De même, pensez à choisir une localisation qui ne vous demande pas une journée de voyage dès que vous souhaitez vous y rendre. En effet, si vous devez faire 8 heures de voiture pour profiter de votre résidence secondaire, cela peut vite vous décourager. Enfin, n’hésitez pas à aller rencontrer le voisinage avant même d’acheter. Se sentir bien au sein de la commune est primordial si vous souhaitez y passer du temps.   

Calculer comment valoriser sa résidence secondaire et éviter les pièges   

Valoriser sa résidence secondaire permet de réaliser un complément de revenus et surtout de rentabiliser son investissement lorsque l’on ne l’occupe pas. Pour la valoriser, vous pouvez réaliser de nombreux travaux d’amélioration, de modernisation ou d’agrandissement. Mais il est aussi possible de valoriser votre résidence secondaire en la louant. Mais attention, pour louer votre résidence secondaire à la nuitée, il est nécessaire de le déclarer à l’administration. Vous serez alors imposé sur vos bénéfices à la location et soumis à des cotisations sociales si cette activité vous rapporte plus de 23 000 euros à l’année. Les taxes de séjour, quant à elles, sont à payer par le locataire.   

L’ensemble de ces taxes sont à prendre en compte pour éviter les pièges de la valorisation de sa résidence secondaire ! De même, si vous n’êtes pas sur place, vous devrez payer la gestion de la location par une agence ou une conciergerie. Frais de remise des clés, d’état des lieux, de ménage… Tout cela est à soustraire de vos bénéfices pour calculer réellement la plus-value réalisée et être assuré de réaliser une bonne affaire.

Penser à la revente de sa résidence secondaire  

Enfin, acheter une résidence secondaire sans penser à sa revente serait une erreur. En effet, si vous devez la vendre pour une raison ou une autre, mieux vaut vous assurer que cela puisse se faire rapidement. Privilégiez donc des zones attractives. Une maison située dans une commune peu dynamique se vendra plus difficilement. Assurez-vous aussi que votre propriété soit bien accessible et proche de toutes commodités. Enfin, attention aux coups de cœur ! Vous ne revendrez pas forcément à une famille qui désire posséder une résidence secondaire. Assurez-vous donc que votre bien soit proportionné correctement : un salon trop petit pour plusieurs chambres peut rendre la vente très difficile et faire baisser le prix d’achat.   

Dernier petit conseil pour éviter les pièges d’une résidence secondaire : sachez que si vous revendez votre bien avant trente ans de possession, vous serez redevable de la taxe sur la plus-value réalisée. Elle est de 36,2 % et est dégressive à partir de la 22ème année. Attention à bien choisir votre résidence secondaire pour ne pas la revendre trop vite !   

Nos autres guides sur la valorisation d'une résidence secondaire

Achetez plus vite, au meilleur prix

Des opportunités triées sur le volet et une expertise locale éprouvée : nous assurons le succès de votre projet immobilier.