Surélévation maison : le guide de l’extension verticale

Vous vous sentez à l’étroit à l'intérieur de chez vous ? Vous souhaitez gagner de l’espace sans empiéter sur votre jardin ?

La surélévation de maison semble être la meilleure solution. Mais pour profiter au mieux et valoriser son extension, il faut encore la construire dans les règles de l’art. Types de surélévation, points de vigilance et coût du projet : dans ce guide, on vous dit tout de l’extension verticale pour valoriser sa maison.

Quel type de surélévation pour sa maison ?

Pourquoi surélever une maison ? Que ce soit pour gagner de la place, augmenter la valeur de votre bien immobilier ou encore donner un coup de jeune à la façade de votre habitation : la surélévation est une technique de construction vous permettant d’économiser tout en améliorant son confort.

Il existe au moins 4 façons de procéder à une surélévation :

  1. La surélévation partielle : consiste à créer une pièce supplémentaire uniquement sur une partie de la toiture (au-dessus du garage par exemple).

  2. La surélévation totale : consiste à surélever la totalité de la maison, soit à créer un nouvel étage.

  3. Le changement de pente : consiste à augmenter l’angle actuel du toit pour transformer des combles inhabitables ou un grenier en surface habitable, sans réaliser de lourds travaux.

  4. L’aménagement des combles : consiste à aménager l’espace disponible sous la toiture, à condition que la hauteur sous plafond soit suffisante.

Sans surprise, c’est majoritairement l’état actuel des fondations, suivi de vos besoins concrets et du budget alloué qui détermineront le type de surélévation de maison pour lequel opter. Comment savoir si une maison peut supporter un étage ? Il suffit de faire réaliser une étude des fondations, des mûrs porteurs et de la toiture.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Surélévation de maison : quels points de vigilance ?

Pour toute nouvelle construction, il est important de se poser un certain nombre de questions avant d’entamer le projet : quelle structure ? Quelle ossature ? Quels matériaux ? Quels artisans ? Quelles démarches ? Quelles autorisations ? Quelle isolation ? La surélévation de maison n’est pas une exception à la règle. Quel que soit le type de surélévation qui vous permettra d’accéder à quelques précieux mètres carrés supplémentaires, chacun comporte au moins ces mêmes points de vigilance :

  • La vérification de la solidité des structures : comment savoir si on peut faire une surélévation ? Il suffit de faire appel aux bons professionnels pour étudier la fiabilité et la plausibilité de votre projet.

  • Le recours à un architecte : dans le cas où le rehaussement de votre habitation augmente la surface totale de la maison à plus de 150 m2, la présence d’un architecte tout au long du chantier est une obligation légale.

  • Le respect du PLU de votre commune : certaines zones sont protégées par un plan local d’urbanisme. Prenez contact avec votre mairie pour vous assurer de respecter les règles qu’ils pourraient vous imposer et éviter d’entrer en conflit avec les normes en vigueur.

  • L’obtention des bonnes autorisations : n’oubliez pas de vous demander « quelle autorisation pour rehausser un mur » avant d’engager les travaux, car toute construction de ce type nécessite au moins l’obtention d’une déclaration préalable aux travaux, sinon un permis de construire.

  • L’obtention de l’accord du voisinage : surélévation de maison et voisinage ne font pas toujours bon ménage. Notamment lorsque la surélévation est en limite de propriété. Pourtant, vous allez devoir cohabiter. Il est donc préférable d’expliquer votre projet aux voisins et éventuellement de trouver un point d’entente si celui-ci modifie considérablement sa qualité de vie.

N’hésitez pas à vous faire une checklist des vérifications, normes et autorisations à obtenir avant le début de votre chantier de rehaussement. Cela devrait vous éviter des inquiétudes ou une réprimande des autorités concernées, car dans le cas où la construction ne respecte pas les conditions qui vous sont imposées, vous pourriez être dans l’obligation de mettre aux normes votre construction ou dans le pire des cas, de la détruire.

Kadran

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Combien coûte le rehaussement d’une maison ?

Le prix d’une surélévation de maison dépend de plusieurs critères : surface totale de l’extension, mains d’œuvre, nécessités techniques (modification de la pente de toit, travaux sur une zone protégée, etc.), matériaux utilisés (bois, béton cellulaire, parpaing, etc.), type de surélévation (totale, partielles, pente de toit), aménagements (wc, eau chaude sanitaire, chauffages, etc.).

En moyenne, on estime le budget d’une surélévation de maison à environ 1 800 €/m2 pour une construction brute et 2 500 €/m2 à partir du moment où des aménagements spécifiques sont nécessaires. Dans le cas où la présence d’un architecte est obligatoire, le coût du rehaussement de la maison augmente d’environ 10 % par rapport à un projet plus classique.

Ainsi, une surélévation de 15m2 vous coûtera en moyenne 27 000 € pour un projet simple et 29 700 € pour un projet complexe avec architecte. Dans le cas où il y aurait des aménagements, le budget passe alors à 37 500 € pour un projet simple et 41 200 € avec architecte.

Nos autres guides sur la valorisation de la maison

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.