Vente résidence secondaire : les spécificités d’une moins-value

La vente d’une résidence secondaire (maison ou appartement) par un particulier demande avant tout une planification précise pour éviter qu’elle se transforme en perte financière significative, que l’on appelle aussi moins-value. Cette moins-value est pourtant une réalité à laquelle de nombreux propriétaires sont confrontés. Il est essentiel de comprendre comment elle est calculée lorsqu’il s’agit de vendre sa résidence secondaire, comment elle impacte l'impôt sur le revenu, et surtout, comment faire pour l’éviter ? Zoom sur la moins-value immobilière et ses déconvenues.

Par Damien M.

6 min de lecture

24 janvier 2024

Qu’est-ce qu’une moins-value sur la vente de sa résidence secondaire ?

Lorsque vous vendez votre résidence secondaire, il est possible (bien que peu souhaitable) que vous réalisiez une moins-value immobilière. Celle-ci désigne le fait que vous vendiez votre bien immobilier à un montant moins important que celui auquel vous l’avez acheté.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Cette situation peut survenir dans différents cas de figure. On peut aussi qualifier cette moins-value de réelle “perte financière”. Elle est à l’opposé de la plus-value immobilière, qui désigne quant à elle le bénéfice réalisé lorsque vous vendez votre résidence.

Par exemple, si vous vendez votre résidence secondaire 150 000 euros alors que vous l’aviez achetée 200 000 euros, vous réalisez une moins-value de 25 %. Si vous la revendez 250 000 euros, c’est une plus-value.


Quels sont les abattements et taxes auxquels je suis soumis si je réalise une moins-value immobilière lors de la vente de ma résidence secondaire ?

L’administration fiscale est claire à ce sujet : si vous vendez votre résidence secondaire à un prix inférieur à son achat et que vous réalisez donc une moins-value, vous bénéficiez d'une exonération d'impôt. Vous ne payez ainsi aucun prélèvement social et vous n’êtes logiquement pas soumis à la taxe sur la plus-value immobilière. Cette situation est mentionnée dans le Bulletin officiel des finances publiques.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.


Comment est calculée la moins-value sur la vente de ma résidence secondaire ?

Pour déterminer la moins-value, soustrayez le prix d’achat du prix de vente. Pour un calcul plus précis, incluez les frais de notaire, les honoraires de l’agence immobilière, le coût des diagnostics obligatoires et les montants engagés pour les travaux de valorisation. Si le résultat est négatif, il s'agit d'une moins-value. Dans le cas contraire, c'est une plus-value.


Comment éviter de faire une moins-value lors de la vente de sa résidence secondaire ?

Bien entendu, chaque investisseur préfèrera réaliser une plus-value, plutôt qu’une moins-value qui peut lui coûter cher lors de la vente de sa résidence secondaire. Voici quelques pistes pour éviter au maximum de réaliser une moins-value lors d’une telle transaction.

Acheter et vendre sa résidence secondaire au bon moment

C’est bien connu, le marché de l’immobilier fluctue énormément. Analyser les tendances lorsque vous envisagez d’acheter votre résidence secondaire est la première étape pour éviter de réaliser une moins-value. Des périodes plus calmes comme l’automne ou l’hiver peuvent afficher des prix de vente en baisse : c’est l’occasion idéale pour acquérir votre bien. Identifiez des zones en développement où des transports ou bien le développement de zones commerciales sont prévus. C’est l’occasion idéale pour investir et réaliser une belle plus-value quelques années plus tard. Enfin, pensez à une stratégie d’investissement immobilier à long terme. L’idée est de vendre sa résidence secondaire au bon moment, lorsque l’offre est limitée et les acheteurs nombreux !

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Établir une bonne stratégie fiscale pour optimiser la plus-value

La durée de détention de votre résidence secondaire peut influencer la fiscalité lors de la vente. Un abattement pour durée de détention est appliqué sur les plus-values, pouvant réduire le montant imposable. La vente de votre résidence secondaire est en effet soumise à une taxe sur la plus-value immobilière. Il existe certaines techniques pour l’éviter comme le fait de détenir son bien pendant au moins trente ans ou bien vendre sa résidence secondaire pour investir dans sa résidence principale. En prenant connaissance de toutes ces options, vous aurez toutes les cartes en mains pour éviter la moins-value et surtout optimiser votre plus-value immobilière !

Se faire accompagner par un professionnel dans votre achat et votre vente de résidence secondaire

Puisque c’est un projet à long terme, vous aurez compris que vous devez penser à la réalisation de la plus-value immobilière dès l’achat de votre résidence secondaire. Pour être certain de ne pas vous tromper, faites vous épauler et guider par un expert ! Un expert en immobilier peut vous aider à établir une stratégie d'achat et de vente optimale, en tenant compte de la fiscalité locale et des spécificités du marché. Cette assistance peut s'avérer cruciale pour maximiser vos gains ou minimiser vos pertes lors de la cession de votre résidence secondaire. ! Un atout considérable qui vous permettra sans aucun doute de réaliser une belle plus-value sur votre résidence secondaire.

Nos autres guides sur la vente d'une résidence secondaire

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.