Vente résidence secondaire : le guide ultime

Une résidence secondaire est pleine de souvenirs de famille, elle est empreinte de tous ces bons moments que vous avez passés entre amis ou encore des vacances que vous y avez passé avec vos enfants. C’est pourquoi la vente d’une résidence secondaire est souvent difficile à appréhender. Non seulement parce qu’on y laisse une partie de son passé, mais aussi parce que cette vente n’est souvent pas voulue.

Cette vente peut découler d’une nécessité de financement rapide, d’un changement de situation familiale ou bien d’une envie d’explorer d’autres horizons. Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, cette étape cruciale se prépare. Il n’est pas toujours possible de valoriser sa résidence secondaire pour obtenir une plus-value dans un temps très court, mais il est plus que recommandé d’adopter une stratégie pour optimiser les prélèvements sociaux associés et éviter la fameuse moins-value, cauchemar de tout propriétaire qui cherche à vendre. Voici nos meilleurs conseils pour aborder la vente de votre résidence secondaire le plus sereinement possible.

Est-ce que la vente d’une résidence secondaire est imposable ?

Lorsque vous faites la cession de votre résidence secondaire, vous devez payer la taxe sur la plus-value immobilière.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Si vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale, vous savez déjà certainement qu’elle ne s’applique pas lors de la vente de votre résidence principale. Elle est à hauteur de 36,2 % décomposé ainsi :

  • 19 % d’impôt sur le revenu.

  • 17,2 % de prélèvements sociaux sur la vente de votre résidence secondaire.

Cette taxe sur la plus-value est redevable par l’ensemble des propriétaires qui vendent leur résidence secondaire. Exception faite des foyers dont le revenu fiscal de référence n’excède pas les 11 276 euros à l’année et dont le ou les propriétaires sont retraités ou invalides.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Existe-t-il des périodes à privilégier pour vendre votre résidence secondaire ?

Quand peut-on vendre sa résidence secondaire ? Si vous vous attendiez à trouver ici un calendrier précis, c’est raté ! Il n’y a pas de période préférable pour choisir de vendre sa résidence secondaire.

Pour autant, si vous souhaitez réaliser quelques économies sur la taxe sur la plus-value immobilière, il vaut mieux posséder votre bien depuis une certaine durée : quelques années au moins. Voici quelques informations à connaître si vous souhaitez payer moins d’impôts sur votre vente :

  • Exonération après 30 ans : si la vente d'une résidence principale est toujours exonérée de taxe sur la plus-value, ce n'est pas le cas pour une résidence secondaire. Pour être totalement exonéré de ces frais, il faut détenir votre résidence secondaire pendant au minimum trente années.

  • Réduction progressive après cinq ans : cinq ans après l'achat d'une résidence secondaire, le propriétaire peut bénéficier d'une réduction progressive de la taxe sur la plus-value. Cette réduction augmente avec le temps. Par exemple, de la 6ᵉ à la 21ᵉ année, l'exonération est de 6 % pour l'impôt sur le revenu et de 1,65 % pour les prélèvements sociaux. À la 22ᵉ année, ces taux passent respectivement à 4 % et 1,60 %. Jusqu’à, bien sûr, l’exonération à trente ans de possession comme précisé.

Si un propriétaire vend sa résidence secondaire et réinvestit la totalité de la plus-value dans l'achat ou la construction de sa résidence principale, il est exonéré de la taxe sur la plus-value !  Attention toutefois : son exonération est proportionnelle à la somme investie dans son nouveau logement principal. S’il investit 30 % de sa plus-value, la réduction sera logiquement de… 30 % ! Pas besoin de calcul.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Je réalise une moins-value sur la vente de ma résidence secondaire : que faire ?   

Si vous vendez dans la précipitation, il est possible que vous réalisiez une moins-value sur la vente de votre résidence secondaire. Ne paniquez pas si c’est le cas.

Dans un premier temps, examinez la situation : la perte est-elle inévitable ? À quoi est due le montant de votre moins-value ? S’il s’agit du marché de l’immobilier qui a chuté et que vous devez absolument vendre, alors vous n’avez pas le choix. Mais s’il s’agit de petites améliorations qui peuvent être appréciées par les acheteurs, n’hésitez pas ! Demandez conseil à un agent immobilier expérimenté qui saura vous en dire plus sur le marché immobilier local et ses conditions.   

Vous pouvez par ailleurs envisager de louer temporairement votre résidence secondaire le temps de couvrir une partie du prix de votre moins-value et attendre que le marché s’améliore. Mais parfois, la vente à perte ne peut pas être évitée, malheureusement. Dans ce cas, acceptez la situation et référez-vous à un professionnel pour obtenir des conseils avisés et gérer votre vente le mieux possible.   

Nos autres guides sur la résidence secondaire

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.