Comment chiffrer une extension ?

Lorsqu’on se lance dans des travaux, il est toujours compliqué de faire une première estimation des coûts que cela va engendrer. L’extension n’échappe pas à la règle. Pour la chiffrer au plus près de la réalité, il existe plusieurs techniques : selon les matériaux, selon le type de travaux, selon la surface. Mais d’autres coûts annexes s’ajoutent à cela lorsqu’on cherche à valoriser son extension.

Tandis qu’une extension bois de 10 m2 coûtera 15 000 € en moyenne, une extension en acier s’approchera des 25 000 €. Et s’il s’agit d’un agrandissement en hauteur ou horizontal, le prix de l’extension s’élève encore. Alors, comment chiffrer une extension ? On vous répond.

Par Marion J.

5 min de lecture

21 février 2024

Comment chiffrer une extension selon les matériaux ?

Grâce à l’extension de maison, il est désormais possible de gagner de la surface habitable sans devoir déménager. Néanmoins, il existe autant de techniques d’extension que de matériaux (surélévation, etc.) pour réaliser vos rêves d’aménagement. L’un des critères les plus importants pour faire son choix est bien évidemment le coût de la construction, mais comment chiffrer une extension ?

L’une des techniques les plus simples consiste à définir avec précision la typologie de matériaux que vous souhaitez utiliser pour votre extension. Il suffit de comparer les coûts moyens au mètre carré pour comprendre qu’une différence conséquente se creuse entre les différentes possibilités. Ainsi, si votre budget est plutôt serré, une extension en bois ou en parpaing sera certainement plus appropriée. Si vous souhaitez en revanche allouer un plus grand budget à votre nouvelle pièce, vous pouvez vous tourner vers l’acier ou le verre.

Une fois votre choix de matériaux fait, il suffit de multiplier son tarif au mètre carré par la surface que vous souhaitez réaliser. Cette indication vous donnera une première idée du coût de projet. Sachez qu’il n’est pas rare de constater des tarifs dégressifs : il est possible que votre devis présente un chiffre moins élevé que votre estimation.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Comment chiffrer une extension selon le type de travaux ?

Vous n’êtes pas encore sûr de la typologie de matériaux que vous souhaitez employer pour la construction de votre extension ? Cette deuxième solution pour chiffrer votre extension s’adresse peut-être à vous. Sur le même principe que le premier exemple, cette technique consiste tout simplement à chiffrer votre extension en fonction du type de travaux envisagé.

On l’évoquait tout à l’heure : l’extension offre de nombreuses possibilités d’aménagement, avec chacun des coûts différents. Pour avoir une idée du prix d’une extension selon le type de travaux, voici les tarifs moyens appliqués pour une extension avec les matériaux les plus classiques :

  • Extension latérale : 1 800 €/m2, soit 18 000 € /10m2

  • Extension verticale : 2 250 €/m2, soit 22 500 €/10m2

  • Construction d’une véranda : 2 500 €/m2, soit 25 000 € /10m2

  • Aménagement des combles : 1 100 €/m2 soit 11 000 €/m2

Sachez que ces coûts sont donnés à titre indicatif et qu’ils ne comprennent que l’extension « pure », soit sans les frais annexes. Voyons en détail ces derniers.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Coûts extension de maison : les frais annexes

Comme pour tous travaux, la construction d’une extension ne s’arrête pas seulement à la pose de la structure. D’autres facteurs entrent en compte et génèrent, eux aussi, des frais supplémentaires à prendre en compte dans le chiffrage d’une extension de maison. On retrouve par exemple :

  • L’étude et la conception des plans d’extension,

  • Les travaux de terrassement, pose des fondations et de la structure

  • L’achat et la pose des ouvertures (portes, fenêtres),

  • L’achat et la pose de la toiture,

  • Les travaux de second œuvre (peinture, électricité, plomberie),

  • L’isolation des murs et du plafond,

  • La rémunération des artisans.

Pour obtenir une idée plus précise du chiffrage de vos travaux d’extension, il est donc essentiel de penser un devis qui comprend la totalité de ces informations. Voici un exemple de devis pour une extension de maison en bois de 10 m² :

Nos autres guides sur l'extension de maison

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.