Pourquoi faire estimer sa maison sans la vendre ?

Connaître la valeur de son logement sur le marché est important dans de nombreux cas. Si on pense le plus souvent à la vente lorsque l’on évoque l’estimation, connaître la valeur immobilière de son bien ne se limite pas à cette unique perspective. Diverses situations peuvent nous amener à faire estimer sa maison sans la vendre. Cela peut-être pour des raisons légales comme un divorce, une succession ou la souscription à une assurance habitation, ou bien pour des problématiques financières comme un besoin de liquidités.

Voici pourquoi certains propriétaires décident de réaliser une estimation immobilière sans avoir une perspective de vente.

Par Lydie B.

5 min de lecture

24 janvier 2024

1. Le refinancement, une raison de faire estimer sa maison sans la vendre

Tout au long des grandes étapes de la vie, que ce soit pour un mariage ou une naissance, ou bien en période de difficultés financières, il peut être utile de refinancer son logement. C’est l’une des raisons qui encourage les particuliers à faire estimer leur maison sans la vendre.

Deux procédures sont généralement envisagées. La première est le refinancement via un prêt bancaire hypothécaire tout en continuant à vivre au sein de son logement. Le portefeuille immobilier est ainsi détenu par un autre utilisateur mais il n’est pas nécessaire pour le propriétaire de vendre son bien. Les liquidités générées par cette opération dépendent de la valeur estimée de sa maison. En général, le montant accordé représente maximum 60 % de la valeur du bien. La durée de l’emprunt est de cinq à quinze ans généralement.

La seconde est un crédit-bail immobilier. La différence avec la première option est que le prêteur devient propriétaire acheteur du bien durant toute la durée du financement et dès l'achevement de la transaction. Le vendeur devient, quant à lui, momentanément le locataire de son bien pendant neuf à quinze ans. Les liquidités obtenues peuvent atteindre les 100 % du montant de l’investissement nécessaire. Pour prétendre à cette somme, il est nécessaire de faire estimer sa maison sans la vendre.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

2. Estimer sa maison sans la vendre lors de l’organisation d’une succession

Lorsque l’on organise une succession, c’est une obligation légale d’estimer sa maison. Cette estimation doit être organisée par les héritiers. Il faut fixer le prix de l’ensemble des biens immobiliers détenus par la personne défunte. Ces données permettent à l’administration fiscale de calculer les droits de succession à destination des héritiers. Ce sont dans la plupart des cas les notaires qui sont sollicités pour estimer une maison dans ce contexte en raison de leur expertise, mais un expert de l’immobilier ou une agence est aussi apte à réaliser cette évaluation.

Notez que l’estimation de la maison donnée n’est qu’une idée de ce que les héritiers peuvent espérer toucher lors de la vente. Mais la somme ne sera définitive qu’une fois l’opération réalisée.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

3. Estimer sa maison pour connaître le montant de sa taxe foncière

La valeur locative cadastrale de la maison est comprise dans le calcul de la taxe foncière. Ainsi, si vous souhaitez connaître précisément le montant de votre taxe foncière, vous devrez effectuer cette formule :

Surface pondérée (habitable + annexe ) du logement x tarif au m² de la commune

Cette première étape permet d’obtenir une première estimation de sa taxe foncière avant de l’affiner en prenant en compte les différents critères de confort de sa maison comme l’accès à l’eau, au gaz, au chauffage ou encore à l’électricité. Une idée plus précise du montant de la taxe foncière à l’année sera alors estimée.

Dans ce cas, réaliser une estimation de sa maison n’est pas essentiel, mais il peut être un bon indicateur pour être au plus juste lorsque l’on estime la surface pondérée du logement, élément qu’il est parfois difficile d’appréhender en totalité. Lors d’une estimation, un professionnel réalisera lui-même cette mesure, qui sera donc beaucoup plus précise.

4. Estimer sa maison sans la vendre pour être mieux protégé par son assurance habitation

L’assurance habitation permet de se protéger contre la survenue d’un sinistre au sein d’un logement. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire pour les propriétaires (sauf les copropriétaires), elle assure toutefois une protection rassurante et permet d’être remboursé partiellement ou en totalité lors d’un dégât inattendu. La cotisation d’assurance habitation est calculée selon divers critères dont la valeur du logement et des biens assurés en son sein. Afin d’être certain d’être bien protégé - et remboursé en cas sinistre - mieux vaut donc renseigner une estimation précise de sa maison.

5. Une estimation pour arbitrer sur les améliorations à apporter à la maison

Lorsque l’on décide de réaliser quelques travaux au sein de sa propriété, autant savoir si ceux-ci feront prendre de la valeur au bien immobilier. En connaissant la valeur actuelle de votre maison, vous pouvez déterminer si les améliorations lui octroieront une plus-value supplémentaire ou non. En estimant sa maison sans la vendre, il est possible de la situer en fonction des propriétés présentes dans le quartier et de voir si quelques travaux seront bénéfiques. Par exemple, dans une région ensoleillée de la France, posséder une piscine dans un quartier où très peu de maisons en ont peut être un véritable critère différenciant et valorisant pour la demeure.

6. Estimer sa maison sans la vendre lors d’un divorce

Lors d’un divorce, faire estimer sa maison par un professionnel est essentiel, notamment pour la répartition des biens. Il s’agit ici du bien immobilier acquis pendant le mariage qui a le plus de valeur. Ainsi, pour partager de manière équitable les biens entre les deux ex-époux, il est essentiel de recourir à un professionnel neutre pour éviter tout souci ou désaccord. Notez d’ailleurs qu’une estimation d’une maison dans le cadre d’un divorce est bien différente que lors d’une autre situation. Les normes sont beaucoup plus strictes. Suite à cette estimation, la propriété sera au choix : vendue à l’une des parties qui devra racheter la part de l’ex-conjoint ou bien vendue tout simplement à une personne tierce.

7. Envisager de louer la maison : l’estimation comme première étape

Vous envisagez de mettre votre maison (ou votre appartement) en location ? Pour cela, il vous faudra estimer un loyer à appliquer à votre potentiel futur locataire. Et faire estimer votre maison sans la vendre est la première étape. Le montant du premier loyer à fixer par le propriétaire est libre alors mieux vaut ne pas se tromper ou le sous-évaluer ! Comparez les loyers pour les biens similaires sur les sites d’annonces afin de proposer votre bien de manière compétitive sur le marché. De plus, si vous envisagez cette location comme un investissement, connaître précisément la valeur de votre maison vous permet d’évaluer sa rentabilité ! Un précieux calcul qui vous donnera l’occasion de décider si ce projet est réalisable ou s’il vaut mieux le reporter.

8. Estimer sa maison sans la vendre… juste par curiosité !

Enfin, de nombreux propriétaires sont simplement curieux de savoir combien leur maison vaut sur le marché ! Ils cèdent donc à la proposition d’un agent immobilier désireux d'évaluer leur bien.

Faire estimer sa maison par curiosité peut d’ailleurs faire naître des projets insoupçonnés. Et si vous vous laissiez tenter ?

Nos autres guides sur l'estimation immobilière

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.