Faire plusieurs offres d'achat simultanément, une stratégie d'acquisition immobilière payante

Partager cet article

5 min de lecture

14 mai 2024

Vous avez déjà entendu parler de la stratégie qui consiste à faire plusieurs offres d'achat immobilières en même temps ? C'est une approche intéressante que beaucoup d'acquéreurs envisagent pour augmenter leurs chances de succès dans la recherche de leur bien idéal. Mais avant de vous lancer tête baissée, laissez-nous vous expliquer les tenants et les aboutissants de cette méthode, agrémentée d'un témoignage enrichissant !

Faire plusieurs offres d'achat : qu'en dit la loi ?

Contrairement à certaines idées reçues, la loi française ne prohibe pas explicitement le fait de soumettre plusieurs offres d'achat simultanément. Cependant, une fois qu'une offre est acceptée, elle devient un contrat juridiquement contraignant pour les deux parties impliquées. Des conditions suspensives peuvent être incluses pour protéger l'acquéreur en cas d'imprévu.

Au fait, comment être sûr(e) que l’on rédige une bonne offre d’achat ? Les conseils avisés de cette spécialiste.

Les conséquences liées aux offres d'achat acceptées

Une offre d'achat est considérée comme un avant-contrat lorsqu'elle précise clairement les conditions de vente (prix, surface habitable, date prévue pour signer l'acte définitif…) et les parties concernées. En tant qu'acquéreur, si votre offre est acceptée par le propriétaire du bien, elle devient alors juridiquement contraignante pour les deux parties. Ainsi, renoncer à l'une des offres d'achat serait une rupture de contrat, ce qui peut entraîner des sanctions financières pour celui qui rompt l'engagement.

A noter que les conditions suspensives inscrites dans l'offre d'achat, comme l'obtention d'un prêt immobilier ou la vente préalable de votre logement actuel, vous permettent de vous désengager si ces conditions ne sont pas remplies dans un certain délai. Ces clauses, lorsque présentes, offrent ainsi une protection légale pour l'acquéreur en cas d'imprévu ou de changement de situation.

L'importance du délai de rétractation !

En France, le code civil prévoit un délai de rétractation de 10 jours à compter de la signature du compromis de vente pour les transactions immobilières entre particuliers. Cela signifie qu'en tant qu'acquéreur, vous disposez de cette période pour renoncer à l'achat sans avoir à justifier votre décision ni payer de pénalités. Si vous avez fait plusieurs offres d'achat et que celles-ci sont acceptées dans un laps de temps restreint, vous pouvez utiliser ce droit de rétractation pour éviter les conséquences juridiques.

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Les risques pratiques liés aux multiples offres d'achat

Même si la loi ne les interdit pas purement et simplement, il est important d'être conscient des difficultés potentielles engendrées par ce type de démarche. Voici quelques-unes des principales problématiques auxquelles vous pourriez être confronté :

  • Gestion du timing : faire plusieurs offres en même temps nécessite de s'assurer que les délais entre leurs acceptations et leur réalisation effective soient compatibles. Vous devez veiller particulièrement à ne pas vous retrouver dans une situation où vous devriez signer l'acte définitif pour l'une des offres acceptées avant la fin du délai de rétractation pour les autres.

  • Relations avec les propriétaires et agences immobilières : soumettre des offres d'achat simultanément doit se faire avec transparence, afin d'éviter des malentendus ou conflits avec les parties en présence. Il est préférable d'informer clairement les vendeurs et agents concernés de votre stratégie et de vos intentions réelles quant aux différents biens en question.

  • Sollicitations financières : plusieurs étapes du processus d'offre d'achat impliquent des frais pour l'acquéreur, notamment l'étude notariale, le dépôt de garantie ou les démarches administratives liées au prêt immobilier. En faisant plusieurs offres d'achat, ces coûts sont susceptibles de représenter un budget conséquent et peuvent être difficile à gérer sur le court-terme.

Pivoter vers des alternatives : quelles solutions ?

Même si cette stratégie peut parfois fonctionner, elle comporte ainsi des risques non négligeables et requiert une anticipation sérieuse et rigoureuse. Voilà pourquoi il est important de considérer d'autres moyens pour optimiser ses chances de trouver le bien idéal :

  • Affinez vos critères de recherche pour ne cibler que les biens correspondant réellement à vos attentes et vous concentrer sur les offres les plus pertinentes.

  • Ne pas hésiter à demander des contre-visites si un bien vous intéresse et prendre le temps nécessaire pour étudier l'ensemble de ses caractéristiques sans précipitation.

  • Faites appel à un chasseur immobilier qui se chargera de dénicher une sélection de biens adaptée à votre demande, et ainsi facilitera la prise de décision en matière d'offre d'achat.

En somme, faire plusieurs offres d'achat peut être envisagé dans certains cas, mais il est primordial d'être conscient des risques légaux et pratiques de cette démarche. Bien souvent, il est préférable de s'en tenir à une offre unique et ajuster sa stratégie tout au long du processus pour maximiser ses chances de réussite.

L'équipe Kadran