"J'ai tout perdu !" Le douloureux constat de ce propriétaire après les dégradations de son locataire

Partager cet article

6 min de lecture

28 mai 2024

Lorsque vous investissez dans une propriété pour la location, vous imaginez souvent le meilleur scénario : des locataires respectueux, un revenu locatif stable et une gestion sans tracas. Cependant, la réalité peut parfois être bien différente !

Récemment, un propriétaire a vécu le cauchemar de tous les bailleurs. Après avoir récupéré les clés de son appartement qui avait été loué pendant plusieurs années, il a été confronté à un spectacle désolant : son bien immobilier était méconnaissable, ravagé par l'irresponsabilité d'un locataire destructeur. 

“Le choc initial”

"J'ai tout perdu !" Ces mots résument l'émotion brute qui peut submerger un propriétaire en découvrant les ravages causés par un locataire. En ouvrant la porte de son investissement, ce bailleur ne s'attendait surement pas à trouver des murs graffités, des portes brisées et un sol jonché de déchets. 

L'ampleur des dégradations est incroyable

La liste des dégâts était longue et décourageante : 

  • Des cloisons percées et des fissures béantes dans les murs. 

  • Les installations sanitaires complètement détruites. 

  • Un système électrique mis à mal, présentant des risques sécuritaires. 

  • Des meubles et appareils électroménagers endommagés ou disparus. 

Chaque pièce de la propriété portait les stigmates d'un manque total de respect pour la propriété d'autrui. Les revêtements de sol étaient abîmés, les vitres de fenêtres cassées, et dans certains cas, il y avait même des signes de dégâts des eaux non rapportés. 

Selon la loi du 6 juillet 1989, spécifiquement aux articles 7.c) et 7.d), le locataire est tenu responsable des dégradations qu'il cause dans le logement loué, sauf si ces dernières résultent d'un cas de force majeure, d'une faute du bailleur, ou de l'action d'un tiers non invité par le locataire.

La réaction du propriétaire

Devant ce constat amer, le propriétaire se retrouve non seulement avec un bien invendable et non louable dans l'état, mais il est également confronté au poids économique que représente la rénovation complète de la propriété. 

"Je me sens impuissant et frustré", confiait-il, soulignant l'injustice de la situation. Malgré les dépôts de garantie et les assurances, les sommes récupérées ne couvriront jamais l'intégralité des réparations nécessaires. 

Vendez plus vite, plus cher

L’expertise locale Kadran au service de votre transaction immobilière.

Les démarches et les solutions

Face aux dégradations commises par un locataire, les propriétaires disposent généralement de plusieurs recours légaux pour faire valoir leurs droits et obtenir réparation. 

  • États des lieux : Comparez les états des lieux d'entrée et de sortie pour établir les dégradations. A ce stade, il est aussi nécessaire de documenter soigneusement les dégâts via l’ajout au dossier de photographies, vidéos, témoignages... tout élément pouvant servir lors d'éventuelles poursuites judiciaires. 

  • Dépôt de garantie : Retenez la totalité du dépôt de garantie si nécessaire, mais demandez le remboursement de la différence si les dégradations l'excèdent. 

  • Communication : Envoyez un courrier recommandé au locataire, en détaillant les travaux et les coûts non couverts par le dépôt. Appuyez-vous sur des devis précis de professionnels. 

  • Assurance : Utilisez votre assurance loyer impayé pour couvrir les dégradations, si applicable. Sollicitez vos autres assurances au besoin, en documentant votre cas. 

  • Médiation : En cas de désaccord persistant, faites appel à la commission départementale de conciliation. 

  • Justice : Si aucune solution n'est trouvée, saisissez le tribunal compétent. 

Cette histoire est un rappel dur mais éclairant pour tout propriétaire. Elle montre l'importance de choisir méticuleusement ses locataires, l'utilité d'effectuer des contrôles réguliers de la propriété et, surtout, elle révèle que même avec toutes les précautions du monde, le risque zéro n'existe pas. L'idéal pour éviter ça ? Souscrire à des services de gestion locative professionnelle. Les agences spécialisées offrent des garanties locatives et s'assurent du bon entretien des biens en louant à des locataires sérieux et vérifiés.

L'équipe Kadran